L’IA dans la recherche Google : le coût exponentiel de ChatGPT !

Ecrit par

Lou Rédac

Publié le

Catégorie

Média

Lecture

5 minutes

Coût Prix Moteur de recherches Duel Google Bard ChatGPT Coût Prix Moteur de recherches Duel Google Bard ChatGPT Coût Prix Moteur de recherches Duel Google Bard ChatGPT Coût Prix Moteur de recherches Duel Google Bard ChatGPT

ChatGPT est dans tous les esprits. Google hésite encore à l'intégrer dans son moteur de recherche. Quels seraient le coût et l'impact du chatbot injecté à Internet ?

Suite à la sortie de ChatGPT d’OpenAI en novembre 2022, Google a contre-attaqué en créant Google Bard. Mais face à l’engouement de ce chatbot, la firme américaine se questionne sur le coût de l’intégration de cette IA dans son moteur de recherche. Les investisseurs annoncent des sommes exponentielles ! Bing de Microsoft a déjà intégré cette intelligence conversationnelle capable de rédiger du nouveau contenu en quelques secondes. Combien coûterait l’IA intégrée à Google ? Et quel serait l’impact de ChatGPT dans les moteurs de recherche ?

ChatGPT intégré au moteur de recherche Google : quel serait le coût pour le leader ?

Le président d’Alphabet, John Hennessy, interviewé par l’agence de presse Reuters le 23 février dernier, explique pourquoi Google hésite à intégrer ChatGPT dans son moteur de recherche. Il estime qu’une recherche Google par IA coûterait dix fois plus cher que le système actuel. Aujourd’hui, lorsqu’une requête est tapée dans ce moteur de recherche, toutes les pages existantes correspondant au sujet sont crawlées (scan), puis répertoriées par mots-clés. Les crawls de Google fonctionnent telles des petites araignées tissant leur toile, afin de livrer des informations pertinentes aux utilisateurs. Ainsi, la page de résultat de Google (SERP) affiche du contenu par ordre de pertinence d’après son calcul.

Le chatbot d’OpenAI, quant à lui, crée du contenu inédit à chaque requête, c’est ce que les experts nomment “l’inférence”. D’après l’informaticien américain d’Alphabet, en tenant compte des 3,3 billions de recherches tapées sur Google en 2022, si seulement la moitié passait par l’algorithme ChatGPT, cela coûterait à la firme américaine, pas moins de 6 milliards de dollars en une année. Cet exemple vaut pour des réponses générées automatiquement limitées à 50 mots. Ce serait donc le double pour des réponses d’une centaine de mots, soit un coût estimé à 12 milliards d’euros.

Reuters

Pourquoi les réponses générées automatiquement liées à l’IA coûtent-elles aussi cher ?

Pour faire fonctionner le chatbot révolutionnaire et obtenir une base de données grandiose, afin de répondre à toutes les demandes en quelques secondes, il faut des milliers de processeurs graphiques (environ 10 000). Le robot conversationnel se base sur ce qui a déjà été écrit sur Internet jusqu’en 2021. Ces algorithmes sont des “grands modèles de langage”, appelés LLM.

Les meilleures cartes graphiques (GPU) sont nécessaires pour alimenter la SERP grâce à l’intelligence artificielle. Les analystes font leur propre estimation du coût d’achat des GPU nécessaires au bon fonctionnement de ChatGPT dans les moteurs de recherche. Certains l’estiment à 100 milliards de dollars, d’autres à 3 milliards de dollars puisque Google a déjà ses propres puces pour faire fonctionner la machine. Ce qui est certain, c’est que le coût énergétique lié à la consommation intensive de ces nouveaux robots intégrés est loin d’être écologique comme le voudrait la RSE !

Quel serait donc l’impact de ChatGPT sur le marché des moteurs de recherche ?

Il est important de rappeler que la source première des revenus de Google est liée aux annonces, soit à la publicité payante. Les liens sponsorisés sur lesquels les internautes cliquent alimentent le géant américain. Nous savons que Google est le premier moteur de recherche, utilisé à 85 % par les utilisateurs du monde entier. Avec l’intégration de l’IA dans Bing, Microsoft, arrivant en deuxième position, compte bien détrôner son concurrent.

Or, il est fort de constater que ChatGPT ne dévoile pas les sources de ses contenus rédigés automatiquement. Cela peut être un frein dans la confiance accordée par les utilisateurs de cet outil. Rappelons que Google détecte les spams, que ce soit un contenu rédigé par un humain ou par une IA. De plus, de nombreuses erreurs, et même une certaine agressivité du robot, ont été rapportées récemment par les utilisateurs. Il est donc encore trop tôt pour déterminer quels seront les impacts réels sur le marché des moteurs de recherche. Tout va dépendre de l’évolution de ce système conversationnel intégré sur Internet et aussi de la riposte de Google pour garder sa place de leader.

Google Bard Vs ChatGPT d’OpenAI : qui va gagner ce bras de fer ?

Justement, avec le lancement de Google Bard, la firme mondialement connue a déjà riposté. Google est alimenté par la technologie LaMDA, une conversation intelligente bien plus naturelle que tous les autres chatbots. Le Géant a été contraint de réagir très vite face au danger du lancement du robot OpenAI. En effet, l’influence de ChatGPT sur les internautes est déjà bien ancrée. Microsoft avec Bing a récupéré un million d’utilisateurs en cinq jours et 100 millions en deux mois seulement ! Imaginez bien que tout va très vite, cela dépasse le nombre d’utilisateurs de TikTok qui a mis 9 mois pour arriver au même chiffre !

La différence entre ChatGPT et Google Bard se fera probablement sentir dans un avenir proche. Mais ce que l’on peut dire aujourd’hui, c’est que Google a un temps d’avance face à son rival. En effet, son robot se base sur des données actualisées et à jour tandis que ChatGPT reprend du contenu s’arrêtant en 2021. Tout cela, sans compter le plantage souvent constaté par les utilisateurs de l’outil OpenAI. Vous entendez bien que les investisseurs n’ont pas fini de spéculer sur l’intelligence artificielle dans les moteurs de recherche !

Faut-il s’inquiéter de l’intelligence artificielle dans notre quotidien ?

Depuis qu’Internet est entré dans nos maisons, nous avons évolué avec lui. Notre façon de consommer, de s’instruire, de communiquer, de travailler, et même de penser s’est transformée au fil du temps. Nous vivons avec l’intelligence artificielle depuis quelques années et parfois, nous n’y prêtons même plus attention. Toutefois, avec l’arrivée de ChatGPT dans le deuxième moteur de recherche, Bing, l’information que nous lisons est écrite par un robot et non plus par un être humain. Est-ce que c’est ce que nous voulons ? Comment vérifier les sources des contenus que nous ingurgitons chaque jour ? Les robots sont-ils en train de gouverner le monde, comme dans un de ces films de science-fiction ? Nous volent-ils notre travail ou nous permettent-ils d’en créer des nouveaux et d’évoluer ensemble ? Autant de questions que nous sommes nombreux à nous poser, et ce, de manière légitime. La notion de moralité reste présente dans notre esprit. Il convient à chacun de se faire sa propre idée. N’oublions pas que l’intelligence artificielle est créée par l’homme, à son image, et qu’elle a donc des failles comme tout un chacun.

Ce que l’on peut dire aujourd’hui, c’est qu’en supposant que Google intègre ChatGPT dans son moteur de recherche, le coût serait conséquent. De plus, il faudrait chiffrer les conséquences écologiques pour l’utilisation à grande échelle de ce nouveau système de navigation. Nous espérons que les géants américains trouveront la manière de réduire les coûts, et surtout, l’impact énergétique de manière intelligente. Les internautes curieux ont déjà testé l’outil, gratuit pour le moment et accessible au grand public. Qu’en sera-t-il lorsqu’il fera entièrement partie de nos vies et que les seules sources d’information numérique proviendront de l’intelligence artificielle ? Seul l’avenir le dira ! Nos experts SEO suivent le sujet de près et y reviendront au fil de l’avancée technologique.

Lou Rédac

Lou Rédac

Rédactrice web SEO

Créatrice de contenu web, correctrice littéraire, autrice de poésie bilingue 🇨🇵🇪🇸

Partagez notre article

autour de vous !

Recevez nos derniers articles par mail

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

© 2019 - 2024 Tous droits réservés par Beavers

|

Mentions légales

|

Politique RGPD