Communication et covid

Publié le

En mode Covid-19 : qu’est-ce que je fais de ma com digitale ?

OK, c'est un peu la panique, on se sait pas sur quel pied danser, mais c'est pourtant dans cette période qu'il faut être le plus réactif et créatif possible et ne surtout pas se tourner vers une politique conservatrice qui voudrait tout mettre en pause. Adaptez votre communication, passez sur des chantiers qui étaient moins urgents pour anticiper la sortie de crise... Voici nos recommandations pour tirer votre épingle du jeu pendant cette période de doute.

Avoir un site internet nickel

Etant donné que les déplacements sont réduits, votre vitrine c’est votre site internet. Avant même de se décider à acheter un produit chez vous, l’image de votre site internet convaincra, ou au contraire, fera fuir vos prospects. Vous aurez beau avoir un super produit ou service, si votre site n’inspire pas confiance, vous ne convertirez pas.

Esthétique, rapidité, UX et chemin de conversion, autant de facteurs sont à maintenir ou à optimiser le plus possible afin de répondre directement à la demande de votre prospect. Gardez en tête qu’un internaute quitte un site après 3 secondes s’il n’est pas entièrement chargé ou encore que, plus vous avez d’étapes pour effectuer un paiement, plus vous perdrez des prospects. De même coté design, on sait que la tendance est au vintage, mais un site « so microsoft 1998 » ça ne fait pas vendre, revoyez vos landing pages pour maximiser vos ventes. C’est aussi l’occasion de travailler votre SEO, et pourquoi ne pas commencer par checker le Top 5 des problèmes en SEO on-page?

Stopper ou non les investissements publicitaires ?

Non !

En période de crise, on a tendance à appuyer tout de suite sur le bouton pause ou diminution des investissements. Or, en fonction de votre activité évidemment, si vous n’êtes pas fermé, ne stoppez pas forcément vos investissements publicitaires. En temps de crise, c’est à vous de montrer à vos prospects et clients que vous pouvez vous adapter pour répondre à leurs besoins. Et au contraire d’investir encore plus pour montrer que vous êtes présent et attirer de nouveaux clients, que vous faites des efforts et plus que vos concurrents pour leur faciliter les choses dans un contexte morose.

Comme le veut l’adage « le malheur des uns fait le bonheur des autres », de nombreux secteurs comme les services de livraison, les sites e-commerce, les apps de sport et jeux en ligne, Netflix… ont connu un gros boom pendant le confinement.

Créer des ciblages adéquats

Evitez de dépenser votre budget sur des profils qui ne pourront pas acheter chez vous.

Par exemple, si la population ne peut plus se déplacer à plus de 100km comme il a été le cas, créez des ciblages géographiques resteints autour de vos points de vente.

Utilisez votre DATA pour segmenter vos clients ou prospects et offrir à chaque segment une offre particulière. Retargetez uniquement les visiteurs de telle ou telle page et excluez ceux dont vous ne pouvez plus assurer le service… N’oubliez pas que votre stratégie de retargeting est importante.

Modifier les créas et le message

Plus vos prospects remarqueront que vous êtes au fait de l’actualité et que vous vous adaptez pour leur offrir le meilleur service possible, plus vous ferez de ventes. En effet, il y a un effet « personnalisation » qui entre en jeu.

Mettez en avant ce que vous proposez et ce que ne font pas vos concurrents. Parfois proposer une livraison gratuite suffira à convaincre un prospect d’acheter chez vous et pas chez quelqu’un d’autre. Mettez l’accent sur les règles d’hygiène que vous appliquez. Cela peut paraitre angoissant, mais ignorer la situation ne vous fera pas gagner des points, vous rassurerez votre audience.

Revenez à l’humain dans vos créations. Vous pouvez également citer des villes dans la mesure où vous partez sur une stratégie plus locale. Faites tout pour créer un lien de proximité.

Même si vous ne pouvez plus vendre certains services ou produits, vous pouvez travailler votre image de marque. Lancez des campagnes de « branding » VS des campagnes « d’acquisition ». Mettez en avant vos équipes et ce que vous faites pour eux, votre engagement éco sociétal, lancez des opérations de brand content, des jeux… Proposez des pré-ventes, des bons d’achat avec plus de flexibilité sur les dates pour les utiliser… À vous d’être créatifs et surtout de casser les freins.

Après tout, vos propects passent encore plus de temps devant les écrans, à vous de les capter avec un message attractif, différent, qui prend en compte leurs préoccupations actuelles et de leur offrir LA solution.