Landing page video Beavers

Publié le & mis à jour le 21 janvier 2020

Pourquoi avoir une landing page optimisée ?

Ne sous estimez pas le pouvoir de la landing page. En effet, celle-ci peut multiplier votre taux de conversion drastiquement. Vidéo, call to action, mots clé, formulaire, apprenez à concevoir une landing page efficacement.

1. Qu’est-ce-qu’une landing page?

Une landing page est une page d’atterrissage ou une page de redirection. C’est la page vers laquelle vous allez envoyer les personnes qui cliquent sur vos newsletters ou vos publicités. Cette page est différente de votre Home Page. La landing page peut être éphémère ou permanente. 

Gardez en tête que le taux de conversion moyen d’un site e-commerce serait de 3% tous secteurs confondus. Certains sites marchands arrivent à booster ce taux à 20% !

2. Quel est le but de la landing page ?

La landing page permet de présenter un produit ou une offre. Son objectif est d’optimiser le taux de conversion, de transformer la visite d’un internaute en une conversion sur le site.

En général elle fait partie intégrante d’une campagne. Ainsi l’internaute retrouve le même discours sur la landing page que sur les supports de communication auxquels il a été exposé.

Sans la landing page, l’internaute se retrouve en général sur la home page du site et il peut avoir du mal à retrouver l’offre ou le produit qui l’intéresse. Le but est donc de ne pas perdre l’internaute et qu’il puisse directement accéder au contenu voulu.

Plus l’internaute devra consulter de pages pour finaliser sa conversion plus il est susceptible de changer d’avis et de ne pas finir son processus d’achat (ou demande de devis, demande de documentation…).

3. Comment bien concevoir sa landing page?

Le titre de la landing page

C’est important d’avoir un titre accrocheur et qui reprend bien le champ lexical des bannières ou de la newsletter par lesquelles sont arrivés les internautes afin qu’ils comprennent qu’ils sont bien au bon endroit. Le titre doit être évocateur et couvrir le sujet.

Le corps du texte de la landing page

La landing page doit permettre d’expliquer une offre précise le plus synthétiquement possible tout en prenant soin de bien détailler les points importants. Il est important de bien choisir ses mots et d’utiliser les mots clé de la campagne. Privilégiez un vocabulaire simple et accessible à votre audience.

Pensez à votre audience. Que veut-elle savoir ? Quels sont les éléments importants ? Comment la rassurer ? Quels sont vos avantages concurrentiels ? etc.

Visuels ou vidéos ?

La landing page doit contenir un visuel évocateur qui permet aux prospects de se projeter. Pour 2020 on aura également tendance à préconiser une vidéo qui explique l’offre ou le produit. Tout ça dans une démarche d’économie “d’efforts” pour le prospect et pour augmenter sa compréhension.

La vidéo en question, si elle est explicative, doit contenir des sous-titres. En effet, tout le monde ne peut pas actionner le son à un moment T (dans l’open-space, dans les transports…). Avec les visuels et la vidéo, faites attention néanmoins au temps de chargement de votre page. 40% des visiteurs quittent un site internet si son chargement dépasse 3 secondes.

Un call to action visible

Le call to action est le bouton d’appel à l’action. Par exemple un bouton “j’achète” ou “je souscris”. Il doit bien être mis en évidence et facile à trouver pour l’internaute. Le call to action doit être court. Il est souvent représenté par un bouton de couleur.

Le formulaire 

Quand l’objectif de la campagne est de faire remplir un formulaire aux prospects, la bonne pratique veut que le formulaire soit accessible directement en haut de page, c’est-à-dire que le prospect ne doit pas avoir à scroller sur son ordinateur pour accéder au formulaire. La tâche devient encore plus compliqué sur écran mobile.

Le formulaire doit contenir le moins de champs possible. Si vous avez besoin de beaucoup d’informations pour qualifier votre prospect, on peut imaginer un formulaire en deux temps. Un premier formulaire serait composé des champs de coordonnées qui permettront de relancer le prospect. Puis en second temps, après validation des premières informations, un second formulaire serait proposé avec les champs demandant plus de détails. 

La preuve sociale

On n’a jamais été autant dans le social qu’aujourd’hui. Les consommateurs veulent que quelqu’un d’autre leur dise si ça fonctionne vraiment. Ils ne croient plus vraiment aux discours publicitaires en tant que tels mais ils croient aux témoignages. Vous pouvez imaginer ajouter des témoignages de clients satisfaits à votre landing page. Si on a parlé de votre produit ou service dans un article de presse, vous pouvez également ajouter la recommandation du journal.

Landing page video Beavers

4. A/B testez vos landing pages

Un design et un argumentaire qui vous paraît super ne sera pas forcément celui qui convertira le mieux. Un design et un argumentaire qui fonctionnent pour un produit ou service ne fonctionneront pas forcément pour un autre. Il faut A/B tester différentes landing pages pour analyser les résultats et pousser la landing page qui fonctionne la mieux. Vous pourrez également décider de ramener un certain type d’audience vers une landing page A, et un second type d’audience vers une landing page B. Plus la landing page sera personnalisée en fonction de l’audience, plus votre prospect se reconnaitra dans le produit ou le service que vous proposez et plus il sera à même de convertir.

5. Pensez Mobile first

Pensez mobile first et optimiser vos landing pages en responsive pour des vues mobiles et pour un processus de conversion facile sur mobile.

6. Enfin n’oubliez pas la page de remerciement

D’abord pour rassurer vos clients, pour les informer que leur demande a fonctionné. Ensuite parce que vous pourrez essayer de les rediriger vers une autre partie de votre site qui peut les intéresser et vous permettre de générer des actions additionnelles.

Enfin parce que vous pourrez tagguer cette page avec vos pixels pour connaître le nombre de conversions apporté par vos différents leviers de communication.

Gardez en mémoire qu’avant la conversion même, l’objectif de votre landing page est d’acquérir la confiance de votre prospect et ses coordonnées, pour que vous puissiez essayer de le convaincre à nouveau s’il abandonne (relance email, retargeting…).