Création site internet

Publié le & mis à jour le 7 novembre 2019

Comment se passe la création d’un site internet ?

La création et le développement d'un site internet n'est pas si simple. C'est pourquoi nous vous détaillons les principales étapes de fonctionnement dans le bon ordre.

Il n’y a pas 36 étapes pour créer, designer puis développer un site internet. Que ce soit un site vitrine, un blog ou même un site e-commerce, il suffit de suivre 5 étapes (+ 1 bonus) :

  1. L’avant production & l’expérience utilisateur (UX)
  2. Le design ou l’UI de l’interface
  3. Le développement du site internet
  4. La recette
  5. La mise en ligne
  6. Google en Bonus

La réflexion / l’UX

Il y a deux choses pour lesquelles un utilisateur peut quitter un site dès son arrivée :

  • La rapidité de chargement du site internet
  • L’UX (User eXperience) ou encore l’expérience utilisateur

Il est donc important, pour une création ou une refonte de site internet, de réfléchir avant de produire. Que va contenir le site internet ? Est-ce un blog ? Est-ce un site vitrine ? Quel est l’objectif du site internet ? Récupérer des contacts ? Vendre des produits ? Avoir juste une présence digitale ? Tant de questions à se poser avant de démarrer la production d’un site internet quel qu’il soit.

Après s’être posé toutes ces questions, il est temps de commencer à réfléchir à l’expérience utilisateur que proposera le site internet. Quelle hiérachie de l’information aura le site ? Quelles sont les pages qui seront sur le site ? Quel bouton à quel endroit ? Quel menu principal (dans le header) vs menu secondaire (dans le footer) ? Plein d’autres réponses à trouver pour que l’utilisateur comprenne tout de suite où il se trouve, ce qu’il doit faire et comment le faire. Et comment accéder rapidement à l’information qui l’intéresse.

Le design

Malheureusement, l’expérience utilisateur ne fait pas tout (même si, au regard du site Amazon, on pourrait le croire ;)).

Il est important de respecter plusieurs choses :

  • La charte graphique (si existante)
  • La signification du logo (si existant)
  • La ligne créative des différents supports de communication (si existants)

Il faut aussi, si besoin est, être force de proposition quant aux 3 choses ci-dessus. Il y a quelques informations à connaître sur la signification des couleurs, l’utilisation de différentes typographies, etc. La réflexion graphique peut donc être revue en fonction des ces informations importantes.

Puis, en alliant la réflexion sur l’expérience utilisateur à tout ça, il est enfin possible de créer les maquettes d’un site internet.

Le développement web

Revenons rapidement sur les choses pour lesquelles un utilisateur peut quitter un site : la rapidité de chargement.

Source : Kissmetrics

En quelques mots, le développement correspond à du code écrit dans un langage web. Ce langage, quel qu’il soit, est une suite de caractères. Plus il y a de caractères dans une page, plus le poids de la page est lourde, plus le chargement de la page est lente.

Il est donc important, en développant le site, de bien réfléchir à l’écriture du code afin de réduire au maximum le temps de chargement des différentes pages.

La recette (agence et client) et la correction

La recette

Tout d’abord, définissons le mot recette d’un site internet. La recette est le moment où l’agence (ou le développeur), puis le client, testent le site codé, sur une plateforme de préproduction (Un serveur de préproduction étant un serveur protégé par un login / mot de passe et non indexé par Google). Seuls l’agence et le client ont accès à cette plateforme afin de tester le nouveau site internet nouvellement codé. Google n’ayant pas non plus accès à ce site internet.

Pendant ce temps de recette, les différents testeurs produisent un document, si besoin, détaillant les erreurs du site qu’elles soient de type graphique ou fonctionnel.

Les tests doivent donc se faire avec les maquettes désignées en amont par le web designer et avec les specifications fonctionnelles qui comportent les différents comportements du site internet.

La correction

Dès que ce document est terminé, le développeur le lit et procède aux différentes corrections afin que le site codé corresponde aux maquettes et aux spécifications fonctionnelles.

La mise en ligne

Une fois que le client et l’agence (ou le développeur) ont validé que le site codé correspondait bien aux maquettes / spécifications fonctionnelles, le développeur ou son Directeur Technique peut donc mettre le site en production.

Pour cela, il faut au préalable posséder un nom de domaine (sur lequel le site doit être) et un serveur (sur lequel le nom de domaine doit pointer).

FIN : le site est en ligne et tout le monde est content 😉

Et Google dans l’histoire ?

Résultats de recherche

Google est notre ami ou en tout cas, il faut que ça le devienne. C’est pourquoi il est important de respecter ses différentes guidelines et celles-ci sont mises à jour souvent mais voici les grandes lignes :

  • Le contenu est primordial : plus il y a de contenu, mieux c’est
  • Le mobile, c’est la vie : il faut absolument que le site soit responsive (adapté pour les différents écrans, télévision comprise)
  • Plus vite ça arrive, mieux c’est : le chargement de la page doit être le plus rapide possible

Outils Google

Plusieurs outils, proposés par Google, sont primordiaux pour :

  • Améliorer le chargement de la page et simplifier l’ajout de code de suivi
  • Suivre l’évolution des visiteurs du site
  • Accéder aux performances du site sur les résultats de recherche de Google

Tous ces outils seront automatiquement mis en place pour chaque site internet développé par Beavers.