Média

Linkedin est-il devenu un réseau de personal/professional branding ?

Depuis le début de ce millénaire, l’apparition de réseaux sociaux permet aux individus de rester connectés virtuellement. Chacun a ses propres fonctions sociales. Là où Facebook permet de garder un lien avec ses connaissances amicales ou familiales, LinkedIn se concentre sur le réseautage purement professionnel. Retour sur l’évolution du réseau social, et ses fonctions actuelles.

Écrit par Adélaïde DE CERJAT // Posté le

LinkedIn a vu le jour en 2003 et s’impose rapidement comme un des réseaux sociaux principaux. À la base, la plateforme propose à ses utilisateurs de mettre en page un profil qui fera office de curriculum vitae. S’ensuit ensuite la possibilité d’ajouter des connaissances proches ou plus éloignées accumulées au fil de sa carrière, afin de partager son actualité professionnelle. En 2021, Linkedin a évolué en s’inspirant de nouveaux réseaux qui, depuis, ont vu le jour. Aujourd'hui, il s’agit certes de connecter mais également de rayonner en faisant la promotion de son entreprise, ou de ses capacités. Cet article a donc pour but de retracer les fonctionnalités de Linkedin et de préciser les évolutions de pratiques qui y ont eu lieu. Nous analyserons ces évolutions surtout à travers le prisme du personal branding et professional branding. En dernière partie, nous listerons quelques outils qui rendront ces approches efficaces.

Comment LinkedIn a-t-il évolué depuis sa création ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important d’expliquer les changements qui ont eu lieu sur Linkedin. Ceci permet de comprendre si, oui ou non, le réseau social s’est ajusté aux évolutions qui ont eu lieu sur d’autres réseaux comme Instagram ou Linkedin.
Dès son premier jour, Linkedin a pour but d’agir en tant que plateforme de réseautage professionnel. Fondé en 2002, le réseau devient fonctionnel un an plus tard. Sa fonction primaire, à l’époque, est de permettre aux utilisateurs d’établir son profil en remplissant son parcours professionnel. On peut également demander à autrui de qualifier certaines de nos compétences. Ce CV virtuel permet ensuite de se connecter avec un vaste réseau de professionnels afin d’augmenter ses chances de recrutement. Contrairement à Facebook, qui viendra plus tard en 2004, la plateforme ne permet pas le partage d’images afin de rester factuel. Pour les entreprises, il est possible de mettre en ligne des offres d’emplois afin que les utilisateurs candidatent directement via la fonctionnalité “EasyApply”. Avec le temps, Linkedin introduit son option LinkedIn Premium qui permet d’accéder aux meilleurs postes et d’en savoir beaucoup plus sur un membre. La plateforme propose également une adhésion LinkedIn Learning : chacun peut donc décider de parfaire des compétences, ou d’en apprendre des toutes nouvelles à travers des formations.
Le changement le plus fulgurant prend place lors du rachat de LinkedIn par Microsoft en 2016. L’interface fait peau neuve et se duplique au format mobile. Le PDG de l’époque, Jeff Weiner, quitte le groupe. Le journal Les Echos cite ses paroles : “je ne peux pas croire davantage en ce que nous sommes en train de faire”. Cette annonce sera plus compréhensible lors du lancement de Open for Business. Les petites et moyennes entreprises (dont les entrepreneurs), peuvent désormais s’écrire, se référer, faire du démarchage afin de promouvoir leurs produits ou services. Selon le média Workitdaily, c’est à ce moment que la plateforme passe du réseau social au “social marketplace”, où l'on procède à de l’auto-promotion.

Comment le personal/professional branding a-t-il pris place sur Linkedin ?

Dans le contexte actuel, LinkedIn ne permet pas juste de se connecter et de faire un simple état des lieux professionnel. LinkedIn devient un acteur primordial dans le marché de l’emploi et permet même aux individus, et entreprises de prospérer grâce à leurs actions sur le réseau. C’est ce qu’on appelle les personal branding et professional branding !
Le personal branding, ou marketing de soi est, comme son nom l’indique, une mise en avant stratégique de sa personne. C’est un terme spécifique au monde du travail qui permet de se définir sur le marché, selon le blog de Caroline Mesple-Moser, spécialiste de branding & communication. Tout ceci se fait donc à travers l’image que l’on diffuse sur le réseau grâce à des discours réfléchis et construits selon une cible précise. Il ne s’agit pas juste de se présenter, mais il faut savoir convaincre face à la compétition présente sur la plateforme. Le personal branding, ainsi que le professional branding dans le cas d’une entreprise, sont cruciaux pour se démarquer.
LinkedIn se présente donc comme le réseau de prédilection pour ces formes de brandings étant donné qu’il rassemble plus de 774 millions de membres dans plus de 200 pays. En publiant sur cette plateforme, on aura donc accès à une large communauté d’actifs qui sont plutôt réceptifs à notre démarche. Au-delà de ça, la plateforme de LinkedIn met en place une variété d’outils pour les adeptes du personal branding. Comme nous l’avons évoqué, “Open For Business” permet aux plus petites entreprises ou entrepreneurs de démarcher et faire connaître leur histoire. Dans la FAQ de LinkedIn, nous trouvons que LinkedIn fait usage des termes lexicaux “professional story” (histoire professionnelle) prouvant qu’ils conseillent un marketing personnel qui se fera à travers une narration ficelée. En effet, il s’agit de raconter son histoire et faire porter sa voix afin de trouver un emploi, des projets, ou sceller des relations professionnelles.

Quels sont les outils de LinkedIn qui permettent un personal/professional branding de qualité ?

Depuis quelques années, on observe donc que l’essor de l’approche au personal/professional branding. Toutefois, il faut agir méticuleusement: un surplus d’information circule sur LinkedIn et publier impulsivement, sans stratégie ne permettra pas forcément une visibilité accrue. Selon un article rédigé par RH Partners, les démarches d’entreprise dans cette forme de marketing “ne s’agit en aucun cas d’une démarche de vente car l’objectif principal est de gérer sa carrière de façon active”. Ainsi, il faut s’inspirer de techniques de marketing mais avec une bonne dose de storytelling. Voici quelques approches qui permettront de rayonner sur LinkedIn :

  1. Bâtir son image avant tout : chaque profil sur LinkedIn raconte une histoire de parcours professionnel. La façon dont chacun va la mettre en avant est unique : certains miseront sur un profil minimaliste qui raconte factuellement les expériences, les diplômes académiques, les actions sociales; d’autres miseront sur une direction artistique personnelle en créant des visuels qui les démarquent encore plus. Avant toute chose, il faut se concentrer sur l’image de marque personnelle qui sera la base de toute interaction sur le réseau social à travers les années.
  2. Le démarchage : on peut commencer le démarchage lorsqu’un profil est mis en page et que la confiance se fait ressentir. Ici, on commence par la connexion professionnelle pour évoluer vers la relation. C’est à ce moment que la séduction se transforme en fidélité. Lorsqu’un professionnel a trouvé ses contacts cibles, il faut se rendre visible. On veut avant tout attirer, montrer que l’on s’y connaît et qu’on excelle dans ce qu’on fait. En tant qu’expert, on va séduire les prospects, qui pourront en retour solliciter les services dans un futur proche ou lointain. Si se mettre en avant est le principe même du personal branding, il faut rester subtil. Personne n’a envie de recevoir une quantité innombrable de messages privés non personnels.
  3. La consistance en qualité : les messages vers le prospect sont très importants car ils permettent d’établir une confiance avec des messages récurrents. Il faut donc miser sur la qualité des messages échangés. Pour se faire, nous conseillons de faire un tour d’horizon d’une liste de contacts afin de voir ceux qui sont alignés avec ce que représente votre boîte, ou les paroles diffusées par un entrepreneur. Afin de s’établir comme vecteur principal d’une pensée, comme le cautionne le “thought leadership”, nous encourageons la création de groupes pour publier du contenu qui se rattache à vos idéaux. N’oubliez pas de mettre au point une mailing list qui permettra aux prospects de recevoir du contenu dédié de qualité ! Pour se faire, il est essentiel de suivre les nouvelles réglementations RGPD : on doit désormais demander le consentement de chaque abonné.
  4. Être actif à travers une publication régulière : au lieu de démarcher régulièrement les prospects avec des messages privés, nous pensons que la publication régulière d’articles sur LinkedIn est très efficace. Un texte peut être mis en page directement sur la plateforme afin de générer du trafic. Certaines entreprises ou entrepreneurs vont jusqu’à payer des copywriter pour faire des publications plus longues et plus récurrentes avec la “publishing platform".
  5. Rendre humaine votre boîte : ce point concerne principalement le cas du professional branding pour les entreprises. Si une entreprise a établi une page au préalable, il est possible de relier celle-ci aux employés. Cela permet de mettre un visage sur une entreprise. Là encore, le principe de “thought leadership” est de mise. On peut partager des articles qui s'alignent avec nos idéaux. Ce ne doit pas forcément être de notre plume, mais de média ou journalistes dont on cautionne la pensée. Beaucoup de médias indépendants fonctionnent ainsi. Il est important de se rappeler qu’un “thought leader” ne doit pas forcément suivre les tendances : on peut être un “thought challenger” et proposer une vision alternative sur le monde !

Pour clôturer le tout, nous vous présentons les top dix influenceurs LinkedIn selon des rankings Français et à l’international. Ces influenceurs opèrent sur la plateforme professionnelle et se sont fait une place en tant que propagateurs de pensée !

Top 10 des influenceurs en France (Octobre 2021)

  1. Michael AGUILAR (200 598 followers) : conférencier professionnel certifié, et auteur spécialisé en vente
  2. Michel KHOURY (44 000 followers) : “influenceur d’optimisme”
  3. Benoît DUBOS (42 249 followers) : Co-fondateur & CEO de Scalezia.co, site offrant des formations de growth marketing & entrepreneuriat
  4. Caroline MIGNAUX (41 365 followers) : co-fondatrice et CEO de Reachmaker
  5. Arthur AUBOEUF (26 390 followers) : co-fondateur chez Time for the Planet
  6. Thomas WAGNER (26 200 followers) : fondateur du média axé sur le climat Bon Pote.
  7. Nina RAMEN (25 931 followers) : fondatrice de la Manufacture du Copywriting
  8. Shubham SHARMA (19 944 followers) : fondateur de Notion Secrets
  9. Thibault LOUIS (16 428 followers) : coach LinkedIn
  10. Antoine PERIGNE (16 424 followers) : Social média manager chez Social Family

Top 10 des influenceurs internationaux (2020, selon LinkedIn)

  1. Bill GATES (34 454 893 followers) : co-fondateur de Microsoft
  2. Sallie KRAWCHECK (19 714 122 followers) : co-fondatrice et CEO de Ellevest
  3. Richard BRANSON (19 506 774 followers) : fondateur du groupe Virgin
  4. Ian BREMMER (3 760 776 followers) : fondateur et président de Eurasia Group
  5. Mohamed EL-ERIAN (2 501 321 followers) : Président de Queen’s College à Cambridge
  6. Ryan HOLMES (1 722 837 followers) : co-fondateur et chairman de Hootsuite
  7. Bernard MARR (1 468 904 followers) : fondateur de CEO de Bernard Marr & Co
  8. James ALTUCHER (1 259 771 followers) : fondateur du podcast “James Altucher Show”
  9. Jill SCHLESINGER (752 204 followers) : business analyst chez CBS
  10. Sramana MITRA (438 526 followers) : fondatrice et CEO de One Million by One Million (1Mby1M)

Adélaïde DE CERJAT

Rédactrice

Créatrice de contenu, conseils en communication et journaliste freelance. Photographe aux heures perdues !

Partager

D'autres articles dans la catégorie Média

D'autres articles de la Pause Café