marketing digital tendances 2020 beavers

Publié le & mis à jour le 10 février 2020

7 grandes tendances du marketing digital pour 2020

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme pour 2020. On assiste à une mutation des modèles dans une optique "user first".

Plus de data

On a remarqué déjà depuis plusieurs années que nous sommes passé d’un modèle site planning à un modèle audience planning. C’est-à-dire qu’on ne souhaite plus forcément toucher l’utilisateur qui va se rendre sur tel ou tel site via un achat direct auprès de l’éditeur, mais on va se concentrer sur le profil de l’utilisateur pour le toucher dans tout son parcours de navigation.

On assiste à l’émergence des achats en programmatique. Selon la régie Gamned, d’ici 2021, le programmatique devrait être exploité par 90% des utilisateurs.

Plus de créa

Avec toutes les campagnes auxquelles le consommateur est exposé, il devient important de se démarquer des autres par un axe de communication créatif . Même si vous ciblez la bonne personne, et qu’elle peut être intéressée par votre offre, vous ne retiendrez que plus son attention avec une publicité créative.

Par publicité créative on entend, soit un axe de communication, c’est-à-dire le message, mais vous pouvez également vous démarquer avec des formats impactants comme des formats interactifs.

Le meilleur plan média ne pourra pas fonctionner si vous ne proposez des visuels attractifs et une bonne expérience utilisateur. Vos taux de conversions seront multipliés si vous offrez une expérience enrichissante.

La marque Burger King a l’habitude de faire des campagne drôles, c’est pour cela que la marque retient notre attention, la sécurité routière va proposer des spots choquants et émouvants. L’une comme l’autre ont choisi des axes de communication différents mais chacune se démarque par un choix créatif différenciant.

Marketing d’influence

En 2020 on entre dans l’ère de la « Nano Influence ». Alors qu’on connaissait déjà la micro influence et la macro influence, en 2020, on va cibler des influenceurs plus petits, qui coûtent moins cher, parfois l’envoi seulement de produit peut convenir, pour toucher la communauté de l’influenceur. Plus l’influenceur a une grosse communauté, moins la communauté est engagée. Tous les annonceurs ne peuvent pas se permettre d’investir des milliers (voir dizaines de milliers) d’euros pour un placement de produit. Et quand on paie des milliers d’euros un influenceur pour réaliser 10 ventes, ça fait assez mal. Même si on garde en tête que l’influence travaille d’avantage l’image de marque, on peut aussi proposer des codes de réduction à la communauté d’un influenceur pour essayer de générer des ventes.

Contenus vidéo et voix

Alors que le marché est déjà conscient que la vidéo a été un enjeu pour 2019, cette tendance se confirme également pour 2020. On doit notamment cette essor de la vidéo aux réseaux sociaux comme Instagram, TikTok ou même Youtube par exemple qui mettent la vidéo au coeur du contenu.

Les assistants vocaux redistribuent les cartes. On estime qu’en 2021, plus de 1,6 milliard d’individus utiliseront un assistant vocal de type Amazon (Alexa), Google (Google Home) ou encore Apple (Siri). Le SEO, lui, est déjà impacté. 80% des résultats vocaux sur Google Home viendraient du Top 3 des résultats de recherche et 20% des recherches via Google Android seraient des recherches vocales (source : SEM Rush). De quoi vous donner à réfléchir rapidement sur l’optimisation SEO de vos sites pour le vocal. Même si les possibilités de publicité sont encore très fines, à quand les campagnes Search vocales?

Inbound Marketing

L’inbound marketing consiste à faire venir vos prospects à vous plutôt que d’aller les chercher. Mettez à disposition de vos prospects des livres blancs ou d’autres informations qu’ils pourraient rechercher. Ainsi vous pouvez recueillir leur contact alors que vous savez qu’ils sont déjà en quête d’une information. Ils sont donc déjà intéressés par votre offre. C’est une pratique qui génère un bon taux de conversion. Cependant, elle demande de l’investissement en amont afin de créer des articles, livres blancs, formations…

RGPD

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) a été créé et mis en place pour renforcer les droits des citoyens de l’Union Européenne quant à l’utilisation de leurs données personnelles. Aujourd’hui, il n’est plus possible de faire tout ce qu’on voulait avec les données personnelles des utilisateurs d’un site. Il faut respecter plusieurs règles :

  • Aucune donnée ne doit être collectée avant le consentement de l’utilisateur (sauf données nécessaire pour un achat en ligne).
  • Chaque utilisateur doit pouvoir consulter les informations qu’une entreprise possède sur lui.
  • Les données personnelles de tous les utilisateurs enregistrés d’un site, ou autre entité professionnelle, doivent pouvoir être exportées n’importe quand et dans un format qu’une machine peut lire.
  • Chaque utilisateur peut demander l’effacement de ses données personnelles dans une entreprise.
  • La sauvegarde des données personnelles d’un utilisateur ont une durée de vie limitée.
  • Toute personne peut s’opposer à être sollicitée commercialement par une entreprise

Il est donc très important pour tout site web, application mobile, ou toute autre application dont une personne lambda a accès, de faire attention à toutes ses règles.

Pour rentrer plus en détails, il faut absolument avoir le consentement de chaque utilisateur quant à l’utilisation de tous les cookies, pixels et autres données pouvant être récupérées et utilisées alors que non nécessaires au bon fonctionnement de l’application en question. C’est pourquoi les bannières de cookies sont arrivées sur la plupart des sites internet.

Maintenant, dans le marketing digital, il va bien falloir différencier les données pouvant être récupérées sans consentement explicite car non personnelles et les autres données qui « touchent » à l’utilisateur.

Mobile

Aujourd’hui, le mobile est le prolongement de la main de beaucoup de personnes sur la Terre. C’est pourquoi il est très important de penser son site en mobile et surtout de penser ses campagnes digitales en mobile.

En 2019, dans le monde entier, l’écran mobile a été utilisé à plus de 52% contre 45% pour le desktop et un peu moins de 3% pour les tablettes (source : StatCounter).

Pour faire suite à la statistique juste au dessus, plus il y a d’utilisateurs sur mobile plus d’achats vont être faits via mobile. Aux Etats-Unis, 50% des acheteurs en ligne sont sur mobile et l’autre moitié sur desktop. Tout porte à croire que les acheteurs mobile vont dépasser les acheteurs desktop en 2020.

N’oubliez pas une chose lors de la conception de votre site internet, si celui-ci n’est pas responsive, Google ne vous met pas en avant dans son moteur de recherche (SEO).

Si vous préparez une campagne digitale mobile, pensez bien à ce que votre site soit optimisé mobile avant de lancer la campagne afin qu’il soit agréable pour les visiteurs.