Lexique développement web

Publié le & mis à jour le 7 novembre 2019

Le lexique du développement web

Lire le petit dictionnaire du développement web ne peut faire que du bien à tout le monde dans ce domaine. Plusieurs mots, inconnus du grand public, sont très souvent utilisés par les développeurs entre eux ou pendant l'élaboration d'un projet web. C'est pourquoi, l'agence Beavers vous propose une liste de définitions, mise à jour au fur et à mesure, pour vous aider à comprendre.

À quoi correspond une maquette graphique ?

Une maquette st une image graphique représentant une page d’un site internet. Ce sont les web designers, les directeurs artistiques ou graphistes web qui produisent les maquettes à destination des développeurs front-end (voir plus bas). Les maquettes d’un site internet sont souvent faites à partir de logiciels comme Adobe Photoshop, Adobe Experience Design, Sketch, InVision, etc.

«From Scratch» : la nouvelle expression des développeurs ?

Les développeurs web ou mobile utilisent souvent l’expression From scratch quand ils démarrent un projet. Cela veut juste dire démarrer de rien, recommencer à zéro. Cette expression est aussi souvent utilisée dans toute sorte d’agences, marketing, conseil, publicité, etc.

Site statique VS Site dynamique ? Dur combat mais si simple ? comprendre.

Pour commencer, il n’y a aucun rapport avec le fait que le site soit avec ou sans animations, mouvements. Ici, le duel entre ces deux expressions se fait sur la conception et le developpement du site.

Qu’est qu’un site statique ?

Un site statique, comme son nom l’indique, est un site qui ne possède que des pages dont le contenu ne change pas. On peut revenir sur un site statique 1 an après et le contenu de chaque page n’aura pas changé, ainsi que la disposition des blocs.

Qu’est qu’un site dynamique ?

À l’inverse du site statique, un site dynamique possède des pages qui se mettent à jour. Le contenu est souvent géré via un CMS (voir plus bas). De nouveaux articles (pour un blog), produits (pour un site e-commerce) sont rajoutés au sein même du site et certaines pages voient leurs blocs changer avec la venue de ces nouveaux articles / produits.

Aussi, on peut dire qu’un site est dynamique quand l’utilisateur interagit avec le site internet. Il a, par exemmple, la possibilité de laiser un avis sur des produits, d’écrire un commentaire sur des articles, etc.

Qu’est ce qu’un CMS ?

Un CMS (Content Management System) est un outil permettant de pouvoir gérer de manière spécifique un site internet. Il est possible par exemple, via un CMS, d’ajouter, modifier ou supprimer du contenu dans des pages ou mêmes des pages tout entières ; de mettre à jour un menu.

En fonction de ce que le développeur a codé, il est possible de tout faire via le CMS prévu à cet effet.

Il existe aujourd’hui toute sorte de CMS : le CMS maison (codé intégralement à la main from scrach (voir plus haut)) au CMS le plus connu qui est WordPress, en passant par Prestashop ou Drupal.

Que fait un développeur front-end ?

Le développeur front-end est la personne au sein de l’équipe de développement qui a un seul but : récupérer les maquettes (voir plus haut) graphiques faites par le web designer afin d’en produides pages web. En gros, c’est prendre la maquette et la transformer en code.

Principalement, le développeur front-end utilise des langages comme le HTML / CSS / Javascript.

Le développeur front-end s’occupe donc de tout ce qui est la partie émergée de l’ice-berg, l’ice-berg étant le site internet.

Que fait un développeur back-end ?

À l’inverse du développeur front-end, le développeur back-end s’occupe de tout ce que l’utilisateur ne voit pas comme la partie serveur, la partie base de données ainsi que toute la partie « applicatif » qui sert à lier la base de données à ce qu’a codé le développeur front-end

Il y a énormément de différents langages pour un développeur back-end afin de pouvoir gérer ces parties. Celles-ci sont liées mais bel et bien différentes donc potentiellement il y a un langage pour chaque partie. On peut parler de PHP (le plus connu), Ruby, Python ou même SQL.

Le développeur back-end s’occupe donc de tout ce qui est la partie immergée de l’ice-berg, l’ice-berg étant le site internet.

Qu’est ce qu’une base de données ?

Une BDD (Base De Données) correspond au stockage du contenu d’un site internet ou application mobile pour les sites dynamiques. Comme vu plus haut, la plupart des sites vitrines ont un contenu figé, celui-ci est donc directement mis dans le code du développeur. A l’inverse, les sites dynamiques ont été codés, pour la partie Back-End, avec une liaison entre le code et la base de données.

Toutes les informations dans une base de données sont bien classées, il est donc très simple d’y ranger les informations, de récupérer un certain type de contenu, de trier ce contenu, etc.

Les programmes qui s’occupent du stockage des données sont les SGBD (Systèmes de Gestion de Bases de Données). Les plus connus sont : MySQL / PostgreSQL / SQLite.

«Mettre en production», mais qu’est ce que c’est ?

«Mettre en production», «mettre en prod» ou encore «mettre en ligne», ces 3 expressions signifient tout simplement que le développeur ou le responsable des mises en production, comme un Directeur Technique par exemple, va transférer les fichiers sur le serveur de production. Le seul objectif est que le site ou les modifications effectuées soient disponibles via le nom de domaine lié au serveur. En gros, ce qu’a développé l’équipe ou le développeur est disponible sur internet pour tout visiteur du site internet.

Que signifie UX ?

L’UX (User eXperience), ou expérience utilisateur en français, est une des parties de production d’une création ou refonte de site internet ou application mobile (ou tout autre application nécéssitant un design). Cela correspond à réfléchir et créer un prototype du design. Souvent en noir et blanc, il est composé principalement du contenu, de blocs et de mise en page. Aucun design n’y est ajouté afin de ne pas perturbé le travail du designer pour créer la maquette (voir ci-dessus).

Cette notion d’UX dans le Web ou plus globalement dans le digital, fait référence aux notions d’ergonomie.

Qu’est-ce-qu’un serveur web ?

Un serveur web est un serveur que l’on appelle serveur multi-services. Comme son nom l’indique, il peut avoir plusieurs utilités.

Il est tout d’abord un lieu de stockage de fichiers. Ceux-ci peuvent correspondre à plein de choses différentes comme par exemple :

  • Fichiers liés à un site internet
  • Mails
  • Vidéos
  • Transfert de fichiers

Puis, il permet aussi principalement d’interpréter les pages Web d’un site internet afin d’exécuter les requêtes HTTP pour que le site s’affiche sur le navigateur du visiteur. Le serveur peut aussi servir de streaming vidéos, d’envoyer et de recevoir des mails, etc.

Un nom de domaine, qu’est-ce-que c’est ?

Le nom de domaine est tout simplement l’adresse du site internet. Ici, le nom de domaine est beavers-agency.fr. Le nom de domaine est composé de 2 éléments :

  • le nom : beavers-agency
  • l’extension (TLD – Top Level Domains) : fr

Il existe une multitude d’extensions et donc une multitude de noms de domaine qui possède le même nom. Chaque nom de domaine peut s’acheter s’il n’appartient à personne. Pour «sécuriser» une entreprise, il est toujours préférable d’acheter plusieurs noms de domaines, le .fr et le .com par exemple.

Mais il faut faire attention car chaque extension a sa propre définition.

  • .fr : site internet pour la France
  • .com : site internet commercial
  • .info : site internet qui fournit uniquement ou principalement des informations
  • .org : site internet lié à une organisation

Les extensions ci-dessus sont des extensions génériques, les «Top Level Domains», mais il existe aussi des extensions personnalisées. L’agence Beavers en possède une : beavers.agency. Comme son nom l’indique, cette extension est en rapport avec les sites de tout genre d’agences.

Mais quelle est la différence avec un serveur de pré-production ?

On continue dans les découvertes avec un serveur un peu spécial : le serveur de pré-production. Comme son nom l’indique, c’est un serveur qui est utilisé avant le serveur de production qui est le serveur qui héberge le site ouvert à tous. A l’instar de celui-ci, le serveur de pré-production est un serveur banal qui possède lui aussi une version du site internet. La seule différence avec le serveur ouvert à tous, c’est que celui-ci possède une sécurité pour ceux qui veulent y accéder. Pour faire simple, il sert à effectuer la recette du site internet (définition qui arrivera par la suite).

Une sécurité, comme un login et un mot de passe, est demandée lors qu’on arrive sur le nom de domaine lié au serveur de pré-production afin que seules les personnes ayant le droit d’y accèder, voient le site et puissent le tester.

Une fois que ces personnes ont donné leur «go» pour mettre le site online, tout est basculé sur le serveur de production pour qu’il soit ouvert à tous.

Le plus souvent, le serveur de production et le serveur de pré-production ont exactement la même configuration serveur.

Et les autres mots ?

Cette liste est vouée à être mise à jour souvent dans le but de rajouter le plus de définitions possibles pour que vous compreniez tout du développement web.

Vous souhaitez avoir la définition d’autres mots compliqués ? N’hésitez-pas à nous contacter via notre formulaire ou à les-castors@beavers-agency.fr